République tchèque – Pologne: la suite du voyage en auto-stop

Arrivée à Prague jeudi 20/06 23h (cf article précédent), soit avec 2h de retard. Bien entendu, je n’ai absolument pas pensé à changer ma monnaie puisque je ne savais pas qu’en République tchèque la monnaie est la couronne tchèque! Heureusement, le vendeur de sandwich de la gare prend les euros, et me rend la monnaie en couronnes. Ca tombe bien, je n’avais pas mangé! Ensuite, je me paume quelques minutes, et trouve enfin la bonne rame de métro. J’arrive chez mon nouveau contact, Vlada, qui habite en collocation avec 5 russes (au féminin). Je me dis qu’il ne s’embête pas l’ancien! Bon, en fait il vit dans une des chambres avec sa copine et les autres sont un peu agglutinées dans les autres: 3 chambres au total, moi je dors dans la pièce centrale sur le canapé ou je vais avoir un défilé de filles toute la nuit se balader de pièces en pièces ou sortir de l’appart, visiblement la russe est noctambule!

Le lendemain, vendredi 21/06, levé 8h, direction le centre ville pour aller visiter cette fameuse ville dont tout le monde me dit du bien; et je ne serai pas déçu, c’est tout simplement magnifique!

Petite pause le midi, le temps d’aller jeter un coup d’oeil à mes mails dans un café. Bonne nouvelle, mes contacts de Krakow et Varsow me disent qu’ils ont tout arrangé pour ma venue! Mon pote Nico le globe trotter me met aussi en contact avec du monde sur Moscou. Bref, tout va bien!

16h, je commence à fatiguer de faire le touriste, direction l’appart où je squatte, petite sieste, puis on sort avec Vlada, Natacha sa copine, et Julia boire un coup. Petit resto ensuite avec 3 collocs russes et au dodo. Il faut que je me réveille tôt le lendemain; j’ai trouvé sur hitchwiki.com un endroit qui a l’air bien pour faire du stop, mais ce n’est pas la porte à côté!

Vlada en compagnie de Natacha sur notre gauche ainsi que Julia sur notre droite!

Vlada en compagnie de Natacha sur notre gauche ainsi que Julia sur notre droite!

Samedi 22/06 matin, direction le métro, puis le bus et enfin une petite marche matinale jusqu’à une aire d’autoroute à la sortie de Prague, direction Krakow. J’ai du mal à aller voir les gens donc je prépare ma petite pancarte « KRAKOW », j’attends 30min, pas concluant! Je retourne donc vers la station et au bout de 5 min je trouve un jeune trompettiste professionnel prêt à faire un peu de route en ma compagnie . Il me dépose dans une station essence ou je rentre dans la voiture d’un architecte tchèque qui a fait ses études.. à Grenoble! Quelques km après, à peine sorti de la voitures et après quelques blagues en français avec mon chauffeur, un autre gars m’interpelle:

– Hey where are you going?

– Krakow, in Poland, you can help me?

– Of course, let’s come!

Le stop le plus rapide de ma jeune carrière de hitch hicker! Il est en famille, il m’installe à l’arrière, à côté de son môme qui à 4-5ans parle déjà anglais… Karel, le conducteur, va plus loin que Brno, au sud de la République tchèque mais me propose de m’avancer en direction de Krakow. On parle beaucoup. Il s’arrête finalement à une station après déjà un gros détour. Il réfléchis quelques secondes. puis il lance:

You know what.. I’ll drop you later!

Il me fera le coup plusieurs fois pour mon plus grand bonheur, au final il va rouler un paquet de bornes pour moi!

Karel et sa famille

Karel et sa famille

Il me laissera à une station à quelques kilomètres de la frontière polonaise, ou attend un autre auto-stoppeuse, étudiante kiné tchèque pour l’anecdote, et au bout de 5 minutes, on arrive à la frontière. Je sors, vais faire du change (cette fois ci!) et quelques minutes après, brandit ma pancarte qui aura plus de succès qu’à Prague; un conducteur m’emmène jusqu’à chez mes contacts sur Krakow.

S’en suit un petit repas mexicain, ainsi qu’une soirée qui va durer tard, très tard. Ainsi après une bonne nuit de sommeil et un réveil à 15h30 (oui oui 15h30), Mike, mon hôte, et moi partons visiter la ville. Le soir sera plus tranquille que la veille, on part manger un bout avec d’autres personnes.

Lundi 24/06, 9h, le réveil est difficile, je pars prendre un bus jusqu’à la route qui pars sur Varsovie. Après quelques minutes, un « universitaire historien philosophe » m’avance sur mon trajet. Il est très sympa, très curieux mais ne pratique pas un très bon anglais, en tous cas pas suffisamment pour que je comprenne tous les sujets politiques et historiques qu’il souhaite aborder! Il me laisse au bord de la route dans un coin paumé au fin fond de la Pologne; heureusement je me retrouve rapidement dans une autre voiture dont la propriétaire est encore une fois une étudiante kiné, mais polonaise cette fois ci! Finalement la dernière voiture qui me prendra en stop sera un vendeur de chez Peugeot qui ne parle pas un mot d’anglais, encore moins de français, et ce n’est pas plus mal!

Arrivée au centre ville, je dois rejoindre un parc pour un entrainement d’ultimate, et où se trouve mon nouveau contact Yoda! Que la force soit avec moi, je trouve assez rapidement le lieu; petit entrainement aux plongeons dans l’herbe d’un parc en plein milieu de Varsovie, check!

Puis, on rentre, Yoda parle français, moi je commence à prendre l’habitude de parler anglais, donc j’oublie de parler français parfois et au final on a un peu des conversations mi-françaises mi-anglaises. Mon hôte me laisse les clés de son appart, grasse matinée, première machine à laver.

Il est 12h30, je suis en train de regarder la tv polonaise chez Yoda, lui est au travail, je vais bientôt aller manger un bout en ville et voir… ce qu’il y a à voir!

9 réponses à “République tchèque – Pologne: la suite du voyage en auto-stop

    • Très bien la Pologne, auto-stop assez facile, de belles choses à voir Krakow et Warszawa. Je me suis retrouvé à faire du stop à côté de Kielce dans la cambrousse, à quelques années près j’en connais un qui aurait pu me dépanner 😉

  1. A te lire on a l’impression que c’est facile. Que c’est le monde des bisounours. En tout cas reposte nous vite des articles c’est prenant. Bonne route.
    Thibaut

    • Et en c’est relativement simple en fait! Les contacts je les ai eu surtout via l’ultimate avant et petit à petit tu as toujours quelqu’un qui connait quelqu’un… Pour le stop, il faut pas avoir peur d’aller demander aux gens ou sinon avec ta pancarte d’être assez bien sapé (la chemise!) et souriant! Parfois les gens s’arrêtent parce-qu’ils t’ont vu être sympa, ou rigoler avec quelqu’un.

  2. on veut la photo de l’auto stoppeur avec son sac sur le dos !
    Trop drole , on te reconnait bien ! Vivement la suite du récit …

    • C’est vrai que je ne pense pas trop à me prendre en photo, et quand j’attends en faisant du stop, j’ai pas vraiment la tête à sortir l’appareil. Je vais essayer d’y remédier!

  3. Elle est pas belle la vie d auto stopper globe trotter!!! Tout a l air de « rouler » pour toi!!! C est super et maman doit etre rassurée! ! 😉 je me regale a te lire! Tu vas finir ton periple avec un bouquin! !! Les pays de l est paraisse bien dépaysants et beaux!!! Profite! !! Biz
    Ps: j adore ta photo d entête! ! Ca me rappelle de bons souvenirs! !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s