Laos, pays du repos : 10 jours à Luang Prabang

Vendredi 6 Décembre, je me réveille dans le bus couchette que j’ai pris la veille à Kunming. Je suis le seul étranger, tous sont chinois (bon il y a aussi un taiwanais…). Nous arrivons à la frontière Sino-Laotienne. Après 3 mois de Chine, 5 mois et demi de voyage, et un peu plus de 22000km (dont 10000km en Chine), j’arrive aux portes de l’Asie du Sud-Est!

Contrairement aux frontières traversées précédemment, celle-ci a l’air beaucoup plus pacifiste! J’obtiens mon visa en quelques minutes, les douaniers sont plutôt souriants, pas de soucis!

En attendant la fin de contrôle du bus, j’apperçois deux cyclistes traverser la frontière. On échange quelques mots: ce couple de suisses sont parti en vélo de chez eux 8 mois auparavant et ont pour objectif d’aller jusqu’en Indonésie. Mon voyage à côté, c’est un peu le Club Méd…

Après un petit déjeuner-repas de midi, on reprend la route jusqu’à Luang Namtha. Or sur la carte du Pays, cette bourgade n’est pas du tout sur la route principale allant vers Luang Prabang, ma destination finale. Or la journée  déjà bien avancé et on s’approche dangeureusement des 23h de bus annoncées la veille. Et bien, mes craintes vont être justifiées, nous voilà parti dans les routes de montagnes, traversant les petits villages. Le point positif: le paysage est magnifique, les petites maisons sur pilotis et tous ces villageois qui font la sieste font plaisir à voir. On est très très loin de la Chine bondée et bruyante! Le point négatif: ça secoue dans le bus!

On arrive à 20h30, soit après 27h de bus. Autant vous dire que ce n’est pas la grande forme! Heureusement je trouve rapidement guest house tranquille qui va ainsi m’héberger les prochains jours.

Pour la suite, ce n’est pas très compliqué: j’ai passé 10 jours à Luang Prabang à me reposer!

L’endroit est idéal pour une telle activité; le cadre est agréable, au bord du Mékong; on a l’impression que les gens vivent au ralenti, un joli marché de nuit avec une rue consacrée à la nourriture avec des buffets à 1€! Pas mal de touristes, mais ça reste convivial. Et la plupart des panneaux sont écrits en français! Héritage d’Indochine. Et le meilleur: ils ont du pain et des croissants!

Pour vous donner un exemple du dynamise local, les conducteurs de tuktuk qui vous accostent pour vous proposer de vous emmener à je ne sais quel endroit ne vous demandent qu’une fois, puis sourient lorsque vous refusez, comme si ça les arrangeait, et retourne dans leur hamac qu’ils ont installé dans leur tuktuk pour faire la sieste! J’adore!

Concernant mes activités de touriste en vacances, je dois avouer que je n’ai pas été très vaillant, j’ai simplement suivi le rythme des locaux! Le comble, c’est que j’arrive au début d’un festival de cinéma regroupant des films de nombreux pays d’Asie, mais je n’en aurais pas vu un seul!

Heureusement, LE bar des voyageurs a un terrain de volley-ball, et tous les soirs, un groupe de laotiens vient y jouer, auquel s’ajoutent les quelques volleyeurs, ou non volleyeurs de passage! J’y suis donc allé presque tous les jours. J’y rencontre Damien, un français qui a suivit sa copine venue travailler ici. Il partage ses journées entre travail dans une agence de voyage, et repos, la deuxième activité étant presque obligatoire comme vous l’aurez compris. Il m’invtera d’ailleurs a sa fête de départ puisque son aventure ici est sur le point de s’achever.

Le soir, j’ai pour habitude d’aller manger dans des petits restaurants locaux ou dans la « street food » du marché de nuit. Un buffet pour 1€ c’est dur d’y resister même s’il faut bien l’avouer, à la longue, on s’en écoeure! Quand au marché, tout ce qui s’y vend est beau, ça vaut le coup d’oeil.

Autre point intéressant, il n’y a pas de boîte de nuit et les bars ferment assez tôt, vers minuit. Alors, pour les couche-tard et les assoiffés, une solution a été trouvée: le bowling. Etant donné que l’endroit est sous liscence sportive, les propriétaites peuvent laisser l’endroit ouvert jusqu’à l’heure qu’ils souhaitent, et ainsi drainent tous les fêtard qui arrivent en tuktuk des quatre coins de la ville, ou du moins DU bar des voyageurs!

Si je suis resté 10 jours à Luang Prabang, c’est pour me reposer, mais c’est aussi pour attendre Julie, une nantaise que j’avais rencontré à Pékin 2 mois auparavant (cf article Pékin). Elle a décidé de se prendre une année sabatique et vient ainsi voyager en Asie du Sud-Est. Nous allons ainsi voyager quelques semaines ensemble. C’est aussi pour ça qu’auparavant, je n’ai rien visité mis à part l’hôtel, le bar et le marché de nuit (ben voyons!).

On passe ainsi les derniers jours à Lung Prabang à faire le tour de ce qu’il y a de sympa à voir.

Vendredi 13 Décembre, on loue des vélos, traversont le Mékong et allons nous balader dans les petits villages, comme me l’avait conseillé Nicolas. Le cadre est complêtement, que des cabanes en bois, pas un touriste: très sympa!

  

Samedi 14 Décembre, une grande manifestation est organisée dans la ville, avec de nombreuses personnes et personnalités venues de nombreuses régions. En effet, une statue sacrée a été retrouvée en Russie, si je ne dis pas de bétise, et rapatriée. Une grande cérémonie est alors organisée pour l’occasion. Ca nous permet d’apprécier les différents costumes traditionnels.

Puis nous nous rendons aux fameuses chûtes d’eau que tous les tuktuk veulent nous faire visiter. Malheureusement pour eux, on s’y rendra en scooter. On y arrive dans l’après midi. C’est effectivement très beau, les chûtes tombant dans une eau turquoise, au milieu de l’épaisse jungle. On peut voir se mouvoir quelques ours… en cage.

Les quelques jours où Julie et moi sommes restés à Luang Prabang, nous avons planifié ce que nous voulions faire. Il s’avère que l’on souhaite tous les deux passer le Nouvel An au bord d’une plage. De plus, je voulais passer Noël dans la Baie d’Halong au Vietnam, mais le temps y est mauvais à cette période, parait-it, et je n’ai pas spécialement envie de revoir des grosses villes bruyantes et bondées pour le moment! Par ailleurs, on apprendra plus tard, qu’il a neigé sur la Baie d’Halong pour noël, ce qui n’était pas arrivé depuis 50ans! Enfin, Nicolas, mon ami voyageur qui a passé pas mal de temps en Asie du Sud Est, m’a vendu la beauté des 4000 Iles au sud du Laos. C’est donc décidé: nous suivrons le trajet du Mékong pour passer Noël là-bas et fêter le Nouvel An sur une plage au sud du Cambodge! Ce qui nous permettra de passer plus de temps au Laos, pays qui attise toute notre curiosité!

Rendez-vous plus au sud!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s